Fresques en Inde

LInde des dieux avec 330 millions de divinités. L’Inde merveilleuse aux couleurs du temps éternel. Bharat, terre indienne et berceau du monde spirituel. Jamais ou presque les investigations, les recherches sur la nature de l’être, du soi, de la pensée, de l’Unique suprême n’ont été aussi profondes et fertiles qu’en ce lieu. Chaque indien vit avec une identité spirituelle extrêmement vivante même si cela s’est fortement dégradé aujourd’hui, La nature divine est présente partout, sur le front des femmes mariées et des brahmanes, dans chaque salutation, dans chaque maison, chaque commerce ou véhicule. La conception de vie sur terre est considérée comme un passage et le verbe avoir n’existe pas dans le langage Hindi. L’indien ne dis jamais «j’ai» mais «je suis», il ne dit pas «j’ai une nouvelle maison» mais «je suis dans une nouvelle maison». L’Hindouisme n’a pas de fondateur ou de prophète, ce sont d’anciens sages, des Rishis (des ermites) qui ont transmis la révélation du savoir religieux, spirituel et de la tradition. Les habitants de l’Inde n’ont jamais cherché à conquérir d’autres terres et aucun de leurs dieux n’est une Autorité toute puissante absolue, Ils sont toujours accompagnés d’une shakti, déesse féminine incarnant le pouvoir dynamique. La valeur absolue se trouve peut-être dans le «"Dharma" – l’Autorité toute puissante absolue de la philosophie du devoir des actions justes, attribuée à chaque individu –. Dans la mythologie hindoue, «Dharma» est un sage qui personnifiait la justice et l’ordre naturel. La grande question religieuse, spirituelle ou philosophique de l’être, de son origine, appartenance et devenir est toujours présente, débattue, nuancée,…

L’Hindouisme admet de nombreux systèmes de pensées où chacun peut trouver sa propre voie. Il n’y a pas de clergé ou d’autorité représentant l’Hindouisme, ce sont des écoles de pensées indépendantes. Aujourd’hui, deux grands courants sont présents dans l’orthodoxie brahmane, le Shivaisme et le Vishnouisme. "   J.L.Cohen

 

jean louis peinture pandav bhawan.JPG
chennai-detailweb.jpg
Paysage paradisiaque (détail) réalisé sur toile - 400 x 180cm - marouflée sur chassis pour centre yoga de retraite de Chennai Inde
Fond de scène auditorium hyderabad0.jpg

2012-Peinture auditorium Shantisarovar Hyderabad India - 1600 x 900 cm fond auditorium

Inauguration auditorium par Mr Bhusan Harichandan, Gouverneur de l'Andhra Pradesh

SHANTI-SAROVAR-2010.jpg
entrée-auditorium-Hyderabad.jpg

Fresque  - 700 x 190 cm-Hall d'entrée auditorium - détail -

Fresque  - 700 x 190 cm-Hall d'entrée auditorium

25 année de peintures fantastiques,
issues d’ un imaginaire de paix, d’harmonie sur terre, d’un eden.

“Peintre paysagiste, Jean-Louis Cohen s’inscrit dans la lignée de peintres du même genre née en Italie au 17ème siècle. Vues idéales de la campagne, architectures féeriques et scènes de genre chargée de merveilleux ou alternent le mythe et l’histoire… Ses oeuvres peintures sur toile ou fresque – dépeignent l’âge d’or d’une nature perçue comme un « lieu amène », un refuge pour l’âme, en son spectacle, privilégiant un paysage dominé par le calme et la sérénité. La restitution de la lumière et des effets atmosphériques combinant éléments naturels et imaginaires semble mener vers un éphémère prémédité donnant l’impression d’un arrêt sur image future, le mouvement suspendu d’une nature que l’on aimerait éternelle au coeur d’un mouvement perpétuel. Les scènes parfois dominées par des constructions aériennes, les parties boisées alternant avec des étendues d’eau qu’anime un souffle léger, les paysages de Jean-Louis se développent avec poésie dans des lointains bleutés ou sous le ciel d’aurore de la petite enfance du monde.”   Cécile H.

GYAN SAROVARkiosque age d'or. galleryjpg.jpg

Aube

Gyansarovar-corbeille.jpg

Viman (gondole aéronautique)

Ces deux peintures font parties des toutes premières dans les années 90. On retrouve le thème de l'origine, principalement végétal, un viman et une construction architecturale suggère la vie humaine et la divinité.

11.jpg

1994   Naissance de Gyan Sarovar  Mont Abu Rajasthan Inde :
Centre de conférences internationales de yoga département séminaires et galerie d’art spirituel

Gyansarovar-trainning.jpg

"Sciences et Spiritualités pour un monde meilleur"

Au fils des années les peintures ont évoluées, les premières représentent plutôt une vision occidentale de l’Eden ; une nature luxuriante, animalière avec un dénuement de biens et d’organisation sociale. Au fur et à mesure les peintures se transforment. Des réflexions et expériences spirituelles, l’ influence du lieu, de la culture indienne m’amène à reconsidérer l’idéal des relations humaines et sociales et ce à quoi pourrait ressembler un paradis terrestre. La transition se fait avec la peinture  » Héritage de beauté et fraternité » réalisée pour le centre de retraite de New-Delhi, ou j’ai choisi de représenter dans une même peinture les deux visions d’un monde meilleur. Les peintures suivantes apparaissent avec des palais plus importants (vie sociale)et quelques personnages (relations humaines). Aujourd’hui, le changement est plus significatif, les éléments de la  nature restent prédominant , les palais ont plus de présence, de créativité et les personnages apparaissent au premier plan.

palais-gallery2.jpg

Extrait de la fresque du Musée "Art Gallery" de Gyan Sarovar " La cérémonie des rois"

SHANTIVAN-Danse-des-enfants.-.jpg

Peinture acrylique sur toile 900 x500 cm  "La danse des enfant" réalisée avec la coopération d’artistes d’Australie et de Russie pour les fonds et les personnages. Cette peinture fait suite au travail de Art Gallery de Gyan Sarovar

ORC.jpg

Peinture acrylique sur toile 400cm x 180cm ,"Trèfle".  Sur cette peinture les personnages sont principalement des enfants qui jouent avec la nature.
La composition est ici très étudiée. Les montagnes évoquent des symboles, colombe à droite, la forme de trèfle au centre représente la manifestation de la création avec comme source le système ternaire, la trinité chez les Chrétiens, la Trimurti chez les Hindous,... le début, le milieu et la fin de toutes choses. 

beaute frat_modifié-1.jpg

Cette peinture -sur toile acrylique 600cm x 180cm- représente une vision unifiée des concepts du paradis d’orient (tradition indienne) et d’occident (tradition judéo-chrétienne). D’un coté c’est une nature unifiée et de l’autre des relations d’or. L’entrée de cet héritage culturel se fait par une forme de corne d’abondance dans le ciel (symbole d'évolution en forme de spirale où la fin de l'expansion rejoint le point d'origine). La peinture montre la confluence du temps entre le début et la fin du cycle universel. Le point au centre est source de création ( le Bindhu) qui transforme ce qui est vieux et dégradé en fraicheur et renouvellement. C’est l’action du retour cyclique de la lumière et la paix, qui représente l’éternel mouvement de vie, la compréhension de toutes choses, l’ouverture du troisième oeil. La réalisation du temps de cette période de confluence n’est pas seulement de vivre le temps présent, le « ici et maintenant », mais vivre un présent qui contient la signification du passé et de l’avenir. C est une source d’abondance, un héritage qui mène à Mukti – la libération – et Jeevan mukti – la libération dans la vie –

Les années 2000 : Présence plus importante des personnages au premier plan

malaysie.jpg

Peinture acrylique sur toile 450cm x 180cm. L’esprit de la nouveauté qui m’a guidé pour cette peinture. Ce que j’ai voulu montrer, c’est la proximité de notre paradis intérieur et extérieur. La femme qui regarde (musulmane car nous sommes en Malaysie pour le centre de yoga de Kuala Lumpur) est à l’extérieure du tableau (son monde d’harmonie) et l’enfant  représente l’enfant intérieur qui franchit le cadre et pose ses mains dans ce nouveau monde. L’eau qui franchit le cadre du tableau montre une réalité imminente, le virtuel devient réel. Le phoenix, l’oiseau qui renaît de ses cendres, à droite symbolise ainsi que la sculpture à gauche, le retour éternel de toute choses.

Lisbonne1.jpg

"Le trône"

peinture-Lisbonne2.jpg

"Le diamant"

Peintures réalisées pour centre de conférence de Lisbonne Portugal Acrylique sur toile marouflée  350cm x 180cm. Ces deux peintures mettent au premier plan deux danseuse qui sont, pour moi, l'expression de la spiritualité, la grâce.
 

Les année 2010: les peintures à thème

painting MAURICE.jpg
Auditorium Pune-Inde copie.jpg
11-960x350.jpg
34600413_204655686826941_1821746112726302720_n.png.jpeg
0 copie.jpeg
d7f2b2aa-c856-4b1b-bcaa-36412711e78b.jpg
20190911_135311.jpg